• DECRYPTER

    UNE ETIQUETTE DE VIN

     

     

     

     

    L’étiquette

     

    Lors de l’achat d’un vin, l’amateur n’est pas seulement

    confronté à un choix qui s’effectue au sein d’une gamme incroyablement riche et diversifiée. Il doit aussi savoir

    lire l’étiquette. Celle-ci respecte la législation en vigueur

    dans le pays de production. Complète et précise, elle

    fournit de multiples indications sur un vin.

    00000076

     

     

     

     

     

    Jusqu’en 1728, transporter du

    vin autrement qu’en fût n’étant pas autorisé, l’étiquette

    proprement dite n’existait pas, les fûts étant simplement

    marqués au pochoir. Les étiquettes sont apparues avec le développement des bouteilles, à la fin du XVIII° siècle.

    Le XIX° siècle a consacré l’âge d’or des étiquettes,

    véritables œuvres d’art. A cette époque, certains

    négociants bordelais apposaient leur propre étiquette

    pour les vins dont ils assuraient l’élevage et la mise

    en bouteille. Le baron Philippe de Rothschild a agi en

    précurseur en instituant, en 1924, la mise en bouteille

    au château. Cette mention, portée sur l’étiquette,

    apporta la caution d’origine qui manquait jusqu’alors

    à ses bouteilles.

    012_001


    Décrypter une étiquette

    Le nom du vin. Partout, la qualité du vin est garantie

    par le nom de la propriété. Dans les régions

    raditionnelles, un château ou un domaine est considéré

    comme une marque. Les vignobles du Nouveau Monde

    possèdent également des domaines, produisant une

    gamme de vins très large, issue de cépages différents.

    Le nom du producteur ou du cépage, plutôt que celui

    du terroir constitue alors la garantie de qualité.

    Le millésime. Cette mention, qui marque l'année de

    récolte des raisins dont sera issu le vin, n'est pas

    obligatoire. Jusqu'à la fin du XIX° siècle, le millésime

    était couramment marqué à la main sur l'étiquette.

    Pour les champagnes, qui résultent généralement de

    l'assemblage de plusieurs millésimes, seules les

    années exceptionnelles sont millésimées. Sur des vins

    très anciens, le millésime peut être effacé. Certains

    domaines pratiquant l'étampage, indiquent le

    millésime sur le bouchon.

    L'origine du vin. L'étiquette doit obligatoirement

    mentionner le pays d'origine du vin. Une autre indication,

    concernant le nom et l'emplacement du vignoble, se révèle particulièrement précieuse pour les vins de Bourgogne.

    L'étiquette donne aussi une indication de la catégorie à

    laquelle appartient le vin (vin de table, vin de pays,

    appellation d'origine du vin délimité de qualité supérieure

    - AOVDQS, appellation d'origine contrôlée - AOC).

    Le nom du producteur. Celui-ci sera particulièrement

    important pour les vins de Bourgogne, en raison du

    morcellement important des parcelles de cette région,

    du climat très changeant et de la difficulté à cultiver

    les cépages (le Pinot notamment). Le nom du producteur

    est également déterminant pour les vins du Nouveau Monde.

    Le lieu de mise en bouteille. En France, ainsi que dans l

    a plupart des autres pays producteurs, la législation

    stipule que cette mention doit obligatoirement figurer sur

    l'étiquette. En 1924, le propriétaire de Mouton Rothschild

    a introduit la notion de mise en bouteille au château.

    Depuis 1969, cette pratique s'est institutionnalisée, et

    l'amateur préférera une mise en bouteille réalisée sur le

    domaine de production. Celle-ci peut également être

    effectuée par un négociant qui s'approvisionne dans

    plusieurs vignobles. Attention, si cette tâche est effectuée

    par une coopérative, l'étiquette pourra parfois porter la

    mention " mis en bouteille à la propriété ".

    12-1

     

     

     

     

     

     

     


    A examiner

    avec soin

    également, dans le cas d'une vente aux enchères : l'état

    de l'étiquette. L'humidité qui doit régner dans une cave

    altère immanquablement l'étiquette de la bouteille.

    Certains domaines acceptent de remplacer une étiquette

    abîmée. Lors d'une vente aux enchères, l'expert est tenu

    de préciser dans le catalogue ses éventuelles détériorations

    ou son remplacement. Une étiquette déchirée entraîne une

    décote qui, pour certains grands crus, peut atteindre 50%.

     

    Alsace

    3 

     

    Etiquette alsace

    1.     Région de production

    2.     Nom du domaine.

    3.     Nom du village. Souvent mentionné, surtout lorsqu'il s'agit d'un grand cru.

    4.     Titre de l'A.O.C.

    5.     Indique le cépage.

    6.     Millésime ou année de production.

    7.     Nom et adresse du domaine.

    8.     Numéro de contrôle.

    9.     Contenance.

    10.  Degré d'alcool.

     

    Bordeaux

     

    1 

     

    Etiquette Bordeaux

    1.     Nom du vin.

    2.     Mention facultative. Peut, pour certains crus, indiquer qu'il s'agit du premier vin produit par la propriété. (Lynch Bages produit également un second vin)

    3.     Le terme Château indique que l'entité de vignoble appartient à un propriétaire cultivant et élaborant son vin. NB : Il n'existe actuellement aucune législation définissant précisément le terme de château.

    4.     Statut du vin, en référence au classement établi en 1855 pour les vins rouges du Médoc.

    5.     Pauillac est le nom de l'A.O.C. Le vignoble du Médoc se divise en plusieurs appellations communales. Pauillac en fait partie, au même titre que Margaux, Saint-Estèphe, Saint-Julien, Moulis et Listrac.

    6.     Mention obligatoire en vue de l'export.

    7.     Indique que le vin a été mis en bouteille sur le lieu de production. L'étiquette doit obligatoirement mentionner le lieu de mise en bouteille.

    8.     Millésime ou année de production.

     

    Champagne

    1A 

     

    Etiquette Champagne

    1.     Mention facultative. Dans le cas de Krug, le terme grande cuvée indique que le produit résulte d'un assemblage de vins de réserve et de Pinot meunier. On peut également trouver sur une étiquette de champagne la mention Grand cru (17 communes sont classées ainsi) ou Grande Marque (mention qui concerne 26 maisons de champagne).

    2.     Nom de l'A.O.C.

    3.     Marque.

    4.     Mention obligatoire en vue de l'export.

    5.     Type de vin. Brut qualifie un champagne très sec. Pour les vins effervescents produits en Europe, les mentions " brut " ou " demi-sec " sont obligatoires.

    6.     Contenance

     

     

    st-emilion-grand-cru-classac

     

     

     

    Vins

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique