• Médoc (AOC)

     

    10medoc

     

    Médoc

    Désignation(s)

    Médoc

    Appellation(s) principale(s)

    médoc

    Type d'appellation(s)

    AOC-AOP

    Reconnue depuis

    1938

    Pays

     France

    Région parente

    vignoble de Bordeaux

    Sous-région(s)

    vignoble du Médoc

    Localisation

    Gironde

    Climat

    océanique

    Sol

    graveset sables

    Superficie plantée

    5 700 hectares

    Cépages dominants

    cabernet francN, cabernet sauvignonN, merlotN, carménèreN, côtN et petit verdotN

    Vins produits

    rouges

    Production

    300 000 hectolitres

    Pieds à l'hectare

    minimum 5 000 pieds par hectare

    Rendement moyen à l'hectare

    maximum 55 à 65 hectolitres par hectare

    vignes660

    Le Médoc est un vin rouge français d'appellation d'origine contrôlée produit dans le vignoble du Médoc (tandis que l'appellation haut-médoc couvre uniquement la moitié sud), une des subdivisions du vignoble de Bordeaux.

    Histoire

    La vigne est cultivée dans la région depuis les Romains mais le défrichement et la mise en valeur du Médoc ne date que des XVIe et XVIIe siècles. Les vins de cette région sont rapidement connus et leur renommée franchi les frontières. L'AOC est reconnue par le décret du 14 mai 1938, mis à jour en décembre 2011.

    Étymologie

    Plusieurs hypothèses ont été avancées pour expliquer l'origine du nom « Médoc » :

    • un dérivé de l'expression « Meduli litus » dont le sens pourrait être « entre les deux bords » (de mer) ;
    • un dérivé de l'expression In medio aquæ, signifiant « au milieu des eaux » ;
    • une altération de pagus Medullicus (« pays médullique »), se référant à une possible occupation de la péninsule par une branche du peuple montagnard des Médulles lors de l'âge du fer.

    Situation

    Aire géographique

     

    10medoc

    Le vin de cette appellation correspond essentiellement au vignoble au nord de Saint-Estèphe, mais l'aire couvre toute la région : Arcins, Arsac, Avensan, Bégadan, Blaignan, Blanquefort, Cantenac, Castelnau-de-Médoc, Cissac-Médoc, Civrac-en-Médoc, Couquèques, Cussac-Fort-Médoc, Gaillan-en-Médoc, Grayan-et-l'Hôpital, Jau-Dignac-et-Loirac, Labarde, Lamarque, Lesparre-Médoc, Listrac-Médoc, Ludon-Médoc, Macau, Margaux, Moulis-en-Médoc, Naujac-sur-Mer, Ordonnac, Parempuyre, Pauillac, Le Pian-Médoc, Prignac-en-Médoc, Queyrac, Saint-Aubin-de-Médoc, Saint-Christoly-Médoc, Saint-Estèphe, Saint-Germain-d'Esteuil, Saint-Julien-Beychevelle, Saint-Laurent-Médoc, Saint-Médard-en-Jalles, Saint-Sauveur, Saint-Seurin-de-Cadourne, Saint-Vivien-de-Médoc, Saint-Yzans-de-Médoc, Sainte-Hélène, Salaunes, Soulac-sur-Mer, Soussans, Le Taillan-Médoc, Talais, Valeyrac, Vendays-Montalivet, Vensac, Le Verdon-sur-Meret Vertheuil.

    Orographie et géologie

    chateau-la-garricq-vignes-2

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Vignes plantées sur un sol de graves, à Moulis-en-Médoc.

    Le Médoc est une région plane au relief très peu accentué. Les vignes sont plantées sur des alluvions détritiques du quaternaire appelées « croupes de graves ». Ces croupes sont séparées par des petits ruisseaux de drainage, dans le Médoc ils portent le nom de « jalles » (par exemple : la Jalle de Blanquefort).

    Les sols sont principalement composés de graves, c'est-à-dire un mélange de graviers, de galets et de sables, avec des nuances étant donné l'étendue de l'aire d'appellation et la présence d'un sous-sol argilo-calcaire affleurant très marginalement. Les différentes graves se sont déposées en bandes parallèles à la rive de l'estuaire mais sont découpées perpendiculairement depuis la dernière glaciation : les vignes sont principalement installées sur ces croupes bien drainées.

    Climatologie

    Le climat du médoc est très proche du climat océanique constaté à la station Météo-France de Mérignac (voir la climatologie du vignoble du Médoc).

    Cependant, la surface couverte crée des climats locaux divers. La forêt des landes du Médoc isole un peu le vignoble des effets directs de l'océan. Au nord, cette protection est réduite, mais elle s'accroit vers le sud, une des raisons de la qualité de ses vins.

    Vignoble

    Encépagement

    Les cépages autorisés par le cahier des charges de l'appellation sont le cabernet franc N, le cabernet sauvignon N, le merlot N, le carménère N, le côt N et le petit verdot N.

    Les cépages les plus plantés sont d'abord le cabernet sauvignon N, très majoritaire dans le vignoble du Médoc (de 30 à 85 % selon les propriétés), suivi par le merlot N ; ils sont accompagnés plus marginalement par le cabernet franc N, le petit verdot N et le côt N.

    Le cabernet sauvignon N est de maturité tardive, il résiste bien à la pourriture grise grâce à sa peau épaisse. Le merlot N et le cabernet franc N mûrissent plus tôt.

            

    1

     

     

     

     

     

     

    Grappe de cabernet sauvignon N.

           

    5

     

     

     

     

     

    Grappes de merlot N.

    Vins

    Dégustation

    93821_des-verres-et-une-bouteille-de-vin

     

     

     

     

     

     

    Le vin médoc offre une robe grenat avec de la brillance. Le nez est incisif, droit, sur des arômes de fruits rouges comme la groseille, doublés par les fruits cuits, le deuxième nez révèle toute la profondeur de la structure avec des fragrances de fève de cacao, d’épices, de cèdre. En bouche, la matière est puissante, soutenue par des tanins fins profonds avec du grain, la finale est somptueuse, sans lourdeur, sur des notes de sous-bois et de réglisse.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique